Corée du Sud, Récit de vie, Voyage

Voyager en Corée du Sud : Jeju-Do

Ceci est le premier article d’une longue série sur mon séjour d’un an et demi en Corée du Sud. Il est consacré à la belle île de Jeju, située dans le Sud de la Corée, à une heure en avion de Séoul.

제주도 (Jeju Island) est l’île sur laquelle tous les Coréens vont lorsqu’ils ont un week-end de trois jours ou une lune de miel à faire. Toute proche de Séoul, c’est l’endroit parfait pour changer d’air et faire de la randonnée (une des activités les plus appréciées par les Coréens).

J’ai eu la chance d’y aller au mois de juin avec trois amis. L’un d’eux avait préparé en amont chaque minute de notre week-end, qui allait s’avérer très chargé. Un rythme effréné, mais qui nous a permis de visiter un maximum d’endroit en un minimum de temps !

Premier jour

Après un lever difficile à 4h du matin, nous nous sommes retrouvés à 홍대 (Hongdae) pour prendre le métro jusqu’à l’aéroport de Gimpo, puis nous avons pris notre avion à 6h55. J’étais la seule a avoir dormi plus d’une heure la nuit précédente, puisque mes amis étaient sortis la veille et enchainaient avec le voyage. L’heure d’avion est passé très vite. Nous avons loué une voiture à l’aéroport de Jeju et avons entrepris notre voyage.

Notre premier arrêt a été pour une des Mysterious Road de Jeju. Il en existe plusieurs sur l’île. Ce sont des routes où, le moteur à l’arrêt et le frein à main relâché, la voiture avance toute seule alors que la route semble être une montée.

Nous avons ensuite visité plusieurs cascades du Sud de l’île. J’ai essayé de retrouver les noms de chaque endroit visité, mais comme je n’étais pas l’organisatrice du voyage, j’ai du faire en fonction des photos trouvées sur Internet en les comparant aux miennes. Nous avons donc vu la cascade de Jeongbang (정방폭포), une très belle cascade qui se jette dans la mer, malheureusement pleine de monde quand nous sommes arrivés.

Après la cascade, nous sommes allés voir les falaises Jusangjeolli (주상절리). Nous avons eu du mal à trouver en premier lieu car nous ne sommes pas arrivés du bon côté de la route. Ce sont des falaises en roche noire qui sont assez impressionnantes. Il y a un petit chemin pour y accéder et des espaces aménagés pour prendre des photos facilement.

Jusangjeolli

Nous avons enchainé, toujours dans la même matinée, avec deux autres cascades : la cascade Cheonjiyeong (천지연폭포) et la cascade Cheonjeyeong (천제연폭포). Il a fallu marcher un petit peu pour voir la seconde, et elle valait le détour ! La nature qui nous entourait était magnifique. Le mois de juin est vraiment une bonne période pour visiter Jeju !

Cheonjeyeong

Notre premier repas de la journée était dans un petit restaurant qui ne payait pas de mine. Nous avons mangé du délicieux poisson et de nombreuses soupes.

Repas coréen

Nous sommes ensuite allé nous reposer sur la plage de Hyeopjae (협재해변). Les Coréens ne se baignent pas en maillot de bain, mais en short long et tee-shirt. Ils sont d’ailleurs plus couverts dans l’eau que dans la rue. La plage était très belle, l’eau était transparente et la vue magnifique !

Hyeopjae

Nous avons ensuite rejoint notre petit hôtel avant d’aller au Monkey Beach de Jeju. A Séoul, il y a deux bars Monkey Beach à Apgujeong dans lesquels nous allions de temps en temps. Celui de Jeju était tout nouveau, et quand nous y sommes allés, nous étions presque seuls ! Nous avons pu profiter des bornes d’arcade, du tobogan, de la bouteille de Whisky offerte par le propriétaire qui était sur place… Une soirée inhabituelle !

Deuxième jour

Réveil difficile ce second jour à 9h pour visiter la cave Manjanggul (만장굴). C’est une très belle cave naturelle créée par la lave de près de 30 mètres de haut. C’est une cave assez longue dans laquelle il était impossible de filmer par manque de lumière. Attention, il y fait assez froid par rapport à la température extérieure.

Manjanggul

Nous avons repris la route vers l’Est de l’île de Jeju. Nous avons déposé nos affaires dans notre deuxième petit hôtel avant de manger…

Repas coréen

… puis de repartir pour Udo (우도), une toute petite île dont nous avons fait le tour en deux heures de quad. Cette île est vraiment charmante, assez peu habitée. C’est une île très fertile, pleine de restes de lave. Il y a plusieurs plages et des falaises assez impressionnantes. Pour en faire le tour, il suffit de suivre la route. Cinq minutes avant de rendre les véhicules, j’ai eu un petit accident qui m’a laissé des cicatrices jusqu’à ce jour !

Udo

Udo

De retour sur l’île de Jeju, nous avons désinfecté mes petites blessures avant de repartir en petite randonnée afin de grimper en haut du pic Seongsan Ilchulbong (성산 일출봉) à la tombée de la nuit. Au départ, on nous refusait le passage parce qu’il était près de 20h, et que les gardiens allaient s’arrêter de surveiller le chemin. Finalement, à 20h pile, ils nous ont fait comprendre que ce n’était plus leur responsabilité et nous avons pu y aller quand même. La vue du haut est vraiment belle.

Seongsan Ilchulbong

Troisième jour

Dernier jour et réveil à 5h du matin ! Nous avions prévu de prendre le déjeuner avec le lever du soleil sur le pic Seongsan Ilchulbong que nous avions escaladé la veille. Finalement, pas de chance ! Le temps était très mauvais, il faisait froid, le ciel était gris, nous n’avons pas vu le soleil du tout.

Nous sommes donc partis pour la principale attraction de Jeju : Hallasan (한라산), un volcan éteint de 1950 mètres de haut, mais aussi la plus haute montagne de Corée du Sud. Nous sommes arrivés sur place vers 7h30. Seulement deux chemins mènent au sommet, et j’espère ne pas me tromper en disant que nous avions pris le chemin de Seongpanak (성판악 탐방로), celui de 9,6 km qui est le plus long en distance et aussi… le plus difficile. Hallasan est à la fois un très bon souvenir mais aussi un souvenir affreux où le temps paraissait terriblement long. Le chemin en lui même n’est même pas agréable, puisqu’il est fait par l’homme et pour l’homme, avec des marches pendant tout le long. Ce n’est rien qu’un éternel escalier qui n’en fini pas. Les 200 derniers mètres sont les plus horribles, puisque ce sont des escaliers en bois qui mènent au sommet qui n’arrive jamais. Une fois au sommet, la vue aurait pu être belle si nous n’avions pas été embêtés par des centaines de gros insectes qui se posaient constamment sur nous. Mais le pire, c’était la descente interminable. Hallasan est une très belle montagne, mais je ne pense pas retourner à son sommet si je retourne à Jeju dans le futur.

Après Hallasan, nous sommes retournés à Jeju City afin de se reposer sur la plage et de manger notre dernier repas, des gros coquillages frais, avant de retourner à l’aéroport, rendre la voiture et prendre l’avion pour Séoul, prendre une douche et essayer de se reposer pour retourner travailler le lendemain.

*

Jeju est vraiment un endroit super à visiter si vous avez le temps. Plutôt que de faire du tourisme de plage, profitez-en pour aller voir ses belles cascades et tout ce que la nature peut vous y offrir. Il est possible de trouver des billets d’avions peu cher si vous ne partez pas en période estivale ou pendant un week-end à jour férié.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

0 commentaire

Répondre