Chroniques, Lecture

Punk Rock Jesus – Sean Murphy

punk rock jesus sean murphy Souhaitant m’initier à la lecture de comics et de livres graphiques, il m’a bien fallu choisir parmi les milliers de titres qui s’offraient à moi. C’est en tombant sur Punk Rock Jesus, un one-shot dont le titre et la couverture paraissaient accrocheurs, et après avoir lu quelques critiques globalement très positives, que je me suis lancée dans cette découverte.

En 2019, pour un nouveau projet de télé-réalité, un clone de Jésus Christ est créé génétiquement à partir de traces d’ADN retrouvées. Avec sa mère porteuse, il sera le sujet principal de l’émission. Mais malgré toutes leurs précaution lors de son apprentissage, l’enfant grandira en développant ses propres idées et réflexions autour de la religion.

Sean Murphy est un artiste brillant. Pour moi, qui n’ai aucune expérience des comics, j’ai adoré parcourir ce livre et ses dessins. Le noir et blanc est bien maîtrisé et l’ensemble des pages est un vrai régal pour les yeux.

Le personnage central de Punk Rock Jesus est Chris, le clone de Jésus Christ, dont toutes les actions sont observés depuis sa naissance et qui, peu à peu, va se rebeller et réfuter ce que le monde pense qu’il doit être. Pour autant, il ne sera pas l’unique personnage, et certainement pas le plus attachant. On suit le combat de sa mère porteuse, choisie pour son physique et sa virginité et qui va doucement sombrer, car elle détestera la situation dans laquelle elle est (observée, enfermée…).

Thomas, selon moi le personnage le plus sombre, le plus profond, le plus complexe et le plus intéressant, est le garde du corps de Chris, au passé trouble au sein de l’IRA, profondément religieux. Il est le point central du récit. D’ailleurs, c’est avec son histoire que le livre commence. Le dessin de son visage est très dur et trouble, il est très intéressant de voir son évolution au milieu des autres personnages. On suit également les conflits entre Sarah, la chercheuse qui a permis le projet de voir le jour, et Slate, le producteur de l’émission J2.

Chaque personnage a des opinions très différentes, et c’est sûrement cette confrontation d’idées qui est intéressante. Sean Murphy ne propose pas une réponse aux problèmes qu’il pose (la médiatisation, le fanatisme religieux, la société de consommation), il les critique uniquement, peut-être parfois de façon trop virulente ou excessive.

Il est intéressant de noter que Sean Murphy s’est inspiré de sa propre histoire pour créer Punk Rock Jesus. Il était profondément chrétien, jusqu’à une période de sa vie où il s’est détourné de la religion, comme il l’explique dans la postface du livre.

Les plus :
– Le format one-shot ; le livre est épais (200 pages) pour construire l’histoire complète.
– Le talent de Sean Murphy, son style et son idée de départ.
– Le personnage de Thomas, le garde du corps.

Les moins :
– La fin, légèrement décevante.

Next Post

You Might Also Like

0 commentaire

Répondre