Chroniques, Lecture

Otages Intimes – Jeanne Benameur

otages intimes jeanne benameurJ’ai eu la chance de recevoir Otages Intimes de Jeanne Benameur grâce aux matchs de la rentrée littéraire organisés par PriceMinister. Nous suivons l’histoire d’Etienne, photographe de guerre qui a été gardé en otage dans le pays où il était parti en mission pendant plusieurs semaines. Il est libéré et retourne dans le village où il a vécu plus jeune. Il y retrouve sa mère ainsi que ses amis d’enfance, Enzo et Jofranka, qu’il considère comme sa famille.

Après le quatrième de couverture accrocheur qui promettait une belle histoire, celle de la reconstruction d’une personne qui a été prise en otage, j’ai été impatiente de lire ce livre. J’avais peut-être de trop grandes attentes car j’ai été déçue de cette lecture.

L’écriture, elle, est très belle, chaque mot utilisé a été comme choisi avec soin. C’est probablement ce que j’ai préféré, même si certains passages m’ont paru lourds. Il parait que c’est le style de l’auteur, dont je n’ai pas lu d’autres romans : des phrases courtes, mais bien travaillées. Pour autant, dans Otages Intimes, je n’ai pas apprécié l’ambiance générale du livre, cette ambiance feutrée, délicate et intime dans laquelle j’ai peiné à m’immiscer. Je pense donc être de ces personnes que Jeanne Benameur n’arrive pas à toucher.

Je pensais être bouleversée par l’histoire d’Etienne, mais finalement il m’est resté très indifférent. Il a vécu une histoire traumatisante, pourtant, mais qui ne m’a pas touchée. J’imaginais ressentir des émotions très fortes, pas ce vide et cet ennui qui me sont restés pendant toute la lecture.

On essaye finalement de répondre à la question « De quoi sommes-nous tous otages ? » sans vraiment parvenir à une réponse claire. Ou alors, c’est que je l’ai mal comprise. Ces 190 pages m’ont paru longues. J’ai pris du temps à lire ce livre que je voulais absolument terminer. Mais je restais sur mon impression générale : ce style très contemporain n’est pas pour moi.

Note : ★ ☆ ☆ ☆ ☆

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 commentaires

  • Reply Dareel 26/01/2016 at 14:46

    L’écriture n’est pas ce qui m’a le plus séduite… L’ambiance générale est franchement particulière, voire pesante, cette absence de dialogues directs est étrange… Mais je trouve que ce roman marque tout de même !

    • Reply Lizzie 26/01/2016 at 21:59

      Merci pour le commentaire ! Je ne comprends pas pourquoi, je pense vraiment être tombée complètement à côté, parce que je ne ressentais pas du tout ça pendant ma lecture. Des quelques chroniques que j’ai lues, je suis la seule personne à ne pas avoir aimé ce livre.

    Répondre