Browsing Category

Chroniques

Chroniques, Lecture

Since you’ve been gone – Morgan Matson

since you've been gone morgan matson Je suis tellement en retard dans mes chroniques que je les fais dans un ordre totalement illogique. J’ai terminé Since you’ve been gone fin mars et je n’ai toujours pas chroniqué certains livres de février !

Je me suis donc intéressée aux romans de Morgan Matson et j’ai décidé de tenter ma chance avec celui-ci. Je pense acheter les autres dans ma prochaine commande de livres en VO ! J’aimais bien la couverture, l’intrigue et les critiques étaient plutôt positives, je me suis donc lancée !
 

Before Sloane, Emily didn’t go to parties, she barely talked to guys, and she didn’t do anything crazy. Enter Sloane, social tornado and the best kind of best friend—someone who yanks you out of your shell. But right before what should have been an epic summer, Sloane just…disappears. No note. No calls. No texts. No Sloane. There’s just a random to-do list with thirteen bizarre tasks that Emily would never try. But what if they can lead her to Sloane? Apple picking at night? Okay, easy enough. Dance until dawn? Sure. Why not? Kiss a stranger? Wait…what? Getting through Sloane’s list will mean a lot of firsts, and with a whole summer ahead of her—and with the unexpected help of the handsome Frank Porter—who knows what she’ll find. Go Skinny Dipping? Um…

Nous suivons donc l’été d’Emily qui se rend compte que sa meilleure amie Sloane a disparu sans laisser de traces. Elle commence à s’inquiéter après plusieurs jours sans nouvelles et doit décider de ce qu’elle va faire. L’été semble fichu, de toutes façons, puisque tous ses plans concernaient Sloane. Emily reçoit malgré tout une liste de choses à faire de la part de sa meilleure amie et va les faire une par une, en espérant que ça la mène à elle.

Emily est une personne très timide mais va tout de même réussir à se faire quelques nouveaux amis qui vont l’aider à remplir cet objectif. Parfois, sa timidité m’agaçait, peut-être parce qu’elle me faisait furieusement penser à moi, qui a du mal à parler avec des personnes que je ne connais pas.

Le récit est coupé de plusieurs flash-backs qui m’ont plutôt dérangés dans ma lecture et qui m’ont fait détester Sloane au fur et à mesure du récit. Ils sont tout de même importants dans l’histoire pour apprendre à connaitre cette dernière. J’ai bien aimé les autres personnages. Leur description les faisait paraître très vrais et c’était vraiment sympa, notamment le personnage de Franck, que j’ai bien aimé.

Since you’ve been gone donne très envie de partir en vacances et de profiter de longues journées pour faire des promenades au soleil. J’ai bien apprécié ma lecture et j’ai hâte de lire d’autres livres de Morgan Matson. Ce n’est pas ma lecture du siècle, mais c’était très agréable et doux.

Note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Chroniques, Lecture

Gataca – Franck Thilliez

gataca franck thilliez
Je suis toujours en pleine découverte de Franck Thilliez. Dans mon souhait de découvrir des auteurs français de polar, j’ai reçu certains de ses livres comme cadeaux et avec des commentaires tous plus enthousiastes les uns que les autres.

Après avoir lu deux autres de ces livres, il était temps que je me lance dans Gataca, une histoire qui nous fait partir à la recherche de nos origines les plus anciennes jusqu’à nos jours.
 

L’Évolution est une exception. La règle, c’est l’Extinction. Une jeune scientifique spécialiste de l’évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate. Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… gauchers. Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon. Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ? La clé est dans ces quelques lettres : GATACA…

Gataca est la suite directe du Syndrome E du même auteur. Je ne voudrais pas spoiler la fin du tome précédent, donc il est un peu difficile de parler de la situation initiale de nos deux enquêteurs. Aucun problème, par contre, pour parler de l’enquête ! Une jeune chercheuse est assassinée dans une cage, et tout laisse à penser que l’animal présent dans cette cage est responsable. Lorsque l’enquête démarre, on s’aperçoit vite que la vérité est un peu plus complexe, et les enquêteurs vont devoir fouiller dans les recherches de la jeune femme pour découvrir la vérité, qui est bien plus grande que ce que l’on croit.

Je n’ai fait le rapprochement entre le titre et mes cours de SVT qu’en ouvrant le livre et en voyant le liseré présent sur toutes les pages. Ce n’était pourtant pas trop dur à deviner, mais ça prouve bien que je suis très mauvaise lorsqu’il s’agit de résoudre une énigme par moi-même !

Le style d’écriture de Franck Thilliez est très simple et clair, et j’ai apprécié toute cette vulgarisation – il dit lui-même à la fin du récit qu’il a du abréger certaines explications pour que le tout soit clair sans être trop compliqué. J’ai trouvé le livre un peu trop long, par contre, et j’en avais un peu marre de voir certains mots collés aux personnages principaux, parce qu’entendre parler d’amants maudits, de noirceur, de ténèbres, à chaque début de chapitre m’embêtait un peu. Mais j’ai tout de même énormément apprécié le livre.

Si mon avis avait été un peu plus mitigé pour le Syndrome E, j’ai complètement accroché à Gataca. J’ai trouvé l’enquête passionnante, et on apprend plein de choses sur la génétique, la procréation ou encore l’hérédité qui m’ont vraiment intéressés. On sent l’énorme de travail de recherche qui a du être fait en amont pour trouver toute une logique et arriver à une fin plausible.

C’est le troisième et dernier livre de Franck Thilliez que je possède dans ma bibliothèque, avec le Syndrome E et Vertige. Je pense reprendre les aventures de Franck Sharko depuis le premier tome puis passer aux one-shots de l’auteur, pour le découvrir plus.

Note : ★ ★ ★ ★ ☆

Chroniques, Lecture

Forget Tomorrow – Pintip Dunn

forget tomorrow pintip dunn Je préfère prévenir : j’ai énormément de choses à dire sur ce livre, et beaucoup de choses mauvaises. J’étais tellement excitée à l’idée de lire ce livre ! Tout commençait bien : une maison d’édition que j’adore (Lumen ♥), un résumé qui donne envie, des personnages qui ont l’air intéressants, des bonnes critiques… Mais quelle déception ! Ooh, cette déception !

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi ! Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse. Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin. Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

Ça donne envie, non ? Pourtant, j’écris cette chronique en étant terriblement déçue, un sentiment qui n’a pas disparu alors que plusieurs semaines se sont écoulées depuis ma lecture (oui, j’ai des chroniques en retard !).

Le style, tout d’abord. C’est terriblement mal écrit et affreusement pauvre. Je veux bien que ça soit de la science-fiction jeunesse, mais le style d’écriture ne correspond pas du tout à la cible des lecteurs ! Il est écrit au présent et à la première personne, ce qui a été plutôt déplaisant pour moi. On est sans cesse « dans la tête » du personnage principal, qui se pose mille-et-une questions inutiles et lourdes.

Les personnages sont ennuyeux au possible. Callie passe encore, mais Logan ? Leur histoire est tellement abracadabrante et invraisemblable. Leur romance prend une place trop importante dans le livre et occupe la majeure partie de l’histoire, ce qui rend le tout très long et indigeste. Je cherchais une aventure épique pour changer l’avenir tracé de Callie, c’est en général ce que je cherche dans un livre de science-fiction, je me retrouve avec une romance à deux balles complètement inutile.

Dès les premières pages, on nous balance plein d’informations sur le monde et l’organisation de l’Atef et de l’Asof (des acronymes aussi vite oubliés), comment on fait à manger dans cette société de fou, et puis… plus rien. Voilà ! C’est ça, le fond de l’histoire ? Ca commençait par quelque chose d’organisé et de riche, et finalement on doit se contenter de ça. L’histoire est fatigante, lente et prévisible au possible. Toute l’histoire se passe dans deux endroits différents seulement : les Limbes (la fameuse prison dans laquelle Callie est enfermée) et un camp de personnes qui ont fui la ville. C’est tout, rien d’autre.

Je suis terriblement déçue par cette lecture, parce que je pense qu’elle avait un potentiel gigantesque. L’idée de base est quand même bien trouvée, mais très mal exploitée. Je n’ai pas envie de lire la suite lorsqu’elle sortira.

Note : ★ ☆ ☆ ☆ ☆