Browsing Category

Chroniques

Chroniques, Coup de coeur, Lecture

Miss Dumplin – Julie Murphy

miss dumplin julie murphy 
J’avais entendu parler de Miss Dumplin lors de sa sortie originale. Je voulais absolument le lire mais le temps avait passé et je n’avais toujours pas pensé à mettre la main dessus. Depuis, il est sorti en France et j’ai eu la chance de le recevoir grâce aux partenariats de Livraddict et de Michel Lafon. Merci beaucoup !

Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l’aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles. Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Nous sommes donc en présence de Will, une jeune fille au lycée qui vit une vie paisible dans une petite ville. Elle partage son temps entre l’école, son travail dans un fast food, sa meilleure amie El, ainsi que pour son amour pour Dolly Parton (rien que pour ça, le livre DOIT être lu, Dolly Parton est mon idole et je l’adore). Will est grosse et tout va bien dans sa vie. Le problème, ce sont les autres, et notamment sa mère, qui la voudrait autrement, et qui continue à l’appeler Boulette (Dumplin).

Le jour où son collègue super craquant, Bo, l’embrasse et pose la main sur elle, aïe, elle ne peut pas s’empêcher de penser à ce qu’il perçoit de son corps, et elle commence à faire une fixette. Pourtant, Bo est tout ce qu’il y a de plus sincère. Sur un coup de tête, elle s’inscrit au concours de beauté local, organisé par sa propre mère depuis des années. C’est un concours qu’elle déteste par dessus tout, qui représente tout ce qu’elle n’est pas, et elle va tenter de faire changer un peu les choses à sa manière.

Sur fond de musiques de Dolly Parton (Jolene ♥), Miss Dumplin est une ode à la confiance en soi et à l’ignorance du regard des autres. Avant de commencer à changer leur vision des choses, il faut commencer par s’accepter et le faire savoir. Will est une jeune femme pleine d’assurance, et c’est pour ça que les gens ne voient qu’elle.

Will est un personnage attachant, très drôle, qui pose les bons mots sur les bonnes choses, qui se rend compte de ses erreurs, et qui prône clairement que non, elle ne doit pas maigrir pour se faire accepter par la société, non, elle ne doit pas maigrir pour avoir un super mec, non, elle ne doit pas maigrir pour avoir l’approbation de sa mère.

Selon moi, ce livre est une petite pépite du young adult. Il conviendra parfaitement aux jeunes filles, jeunes femmes qui ont du mal à s’accepter. J’ai ri, j’ai été triste, j’ai été indignée, j’ai été fière, tout au long de ma lecture. A chaque page, j’avais envie d’être près de Will et de l’encourager.

Note : ★ ★ ★ ★ ★

Chroniques, Lecture

Surtensions – Olivier Norek

surtensions olivier norekSurtensions m’a été envoyé par l’éditeur Michel Lafon grâce aux partenariats de Livraddict. Je les remercie énormément de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai absolument adoré !

Surtensions est le troisième livre de l’auteur, après Code 93 et Territoires. J’ai lu ce dernier livre sans avoir lu les précédents et ma lecture n’en a pas du tout été gênée. Ces polars suivent plusieurs enquêtes de l’inspecteur de police Victor Coste et de son équipe du SDPJ 93.
 

Le capitaine de police, Coste, doit protéger un membre de son équipe. Il se retrouve au cœur d’une histoire réunissant pédophile, assassin, kidnappeur, braqueur… Pour s’en sortir, il devra faire face à ses démons.

Pour commencer, je trouve que le résumé ci-dessus ne fait pas du tout justice au livre, puisque l’histoire est bien plus compliquée que cela. Le livre se découpe en plusieurs parties dont le titre est explicite. On va suivre plusieurs point de vues en parallèle : celui de plusieurs résidents de la prison de Marveil (dont j’apprends à l’instant qu’elle est fictive), celui de Coste et son équipe de la police judiciaire et celui d’une équipe de braqueurs corses. Toutes ces histoires vont se croiser et se décroiser sur toute la longueur du livre.

L’histoire est très sombre et nous rencontrons au fil de la lecture plusieurs protagonistes abominables. En suivant tant de personnages, on se retrouve immanquablement du côté des policiers, mais également de personnes mauvaises : des voleurs, un pédophile, un assassin… Ces personnes sont toutes liées, et ce lien va réussir à nous tenir en haleine pendant 500 pages.

J’ai trouvé les changements de narrateurs extrêmement bien tournés et faits de manière très intelligente. J’ai été déroutée au premier changement, mais la suite s’est faite très naturellement. On pourrait se croire dans un long film qui suit plusieurs points de vues qui nous montrent les scènes intéressantes, utiles pour la suite ou tout simplement deux moments vécus en parallèles par des personnages différents. Je pense que ce livre ferait d’ailleurs un film passionnant !

J’avais parfois l’impression qu’il y avait pas mal d’exagérations dans les descriptions des quartiers et des protagonistes de Seine Saint-Denis et de ses alentours. Ça servait la narration, en créant un environnement plus sombre et inquiétant. Après, je n’ai jamais vécu personnellement dans le genre de quartiers décrits par l’auteur et je ne suis peut-être qu’une ignorante.

J’ai eu un coup de coeur absolu pour la première partie du livre qui nous met tout de suite dans l’ambiance. Elle se passe en prison, à Marveil, et on suit Nino qui vient d’être incarcéré et qui va subir la prison de la pire des manières. C’était tellement prenant que je n’ai pas pu m’arrêter avant de l’avoir terminée. C’est là que j’ai compris que j’allais adorer ce livre.

Le style de l’auteur est remarquable. Chaque personnage est plus vrai que nature. J’ai beaucoup apprécié Victor Coste, que je découvrais complètement, dont le métier commence à bien s’incruster en lui. Les dialogues sont bien tournés, familiers à souhait et réalistes. Je n’ai ressenti aucune longueur et je ne me suis pas ennuyée une seconde, autant vous dire que j’ai adoré ce livre.

Note : ★ ★ ★ ★ ★

Je tiens encore une fois à remercier Livraddict et Michel Lafon de m’avoir fait découvrir ce super bouquin ! ♥